Le «tic» de Donald Trump : trouble obsessionnel ou signe de rejet?

Aviez-vous remarqué le tic de Donald Trump? Est-ce dû à un trouble obsessionnel compulsif? Est-ce une manie, une obsession du ménage? Ou est-ce en réalité un geste bien connu des Synergologues, un geste que nous faisons tous au quotidien sans même s’en rendre compte...? Mais alors, quelle est sa signification? Voici mon analyse de la vidéo virale du «tic» de Donald Trump dont j’ai discuté lors de l’émission Éric et les Fantastiques avec Éric Salvail sur les ondes de radio Énergie.

Pour visionner la vidéo virale 

Écoutez l'entrevue

Analyse de Christine Gagnon

«En fait, la première fois que j’ai vu Donald Trump, il était tellement incroyablement gesticulateur, je ne pouvais faire autrement que de l’observer! Il y a beaucoup de choses à dire chez cet homme-là.

Ce qui est intéressant dans ce qu’il fait dans cette vidéo, c’est qu’il repousse les choses, on appelle ça jouer avec les objets et quand on joue avec les objets, c’est ce qu’on fait avec ces objets-là qui nous intéresse. Quand on repousse des objets à l’extérieur de nous comme il fait et qu’ils ne sont pas dérangeants physiquement (s’ils sont dérangeants physiquement ce n’est pas du non verbal qui nous intéresse), qu’ils ne sont pas «dans les jambes», ça peut être une forme de rejet. C’est pour placer à l’extérieur de nous ce qu’on n’aime pas et prendre le contrôle de l’environnement. Ce qui est vraiment intéressant, c’est comment il pousse les trucs devant lui et à quel distance.

Ce que j’ai remarqué, c’est qu’il pousse violemment les objets qui ne lui appartiennent pas et ceux qui lui appartiennent, il les repousse, mais stratégiquement en laissant ses mains sur l’objet assez longtemps. Il repositionne donc les trucs qui sont a lui et repousse tout objet qui ne lui appartiennent pas. Ce que ça nous dit, c’est qu’il ne veut pas avoir les choses qui ne lui appartiennent pas, il rejette tout ce qui est stratégie et tout ce qui est à l’extérieur de lui et il ne garde que ses choses pour lui.

N’est-ce pas simplement une obsession du ménage? Il faut observer de quelle façon il place les objets. Ce qu’on peut voir, c’est que s’il était maniéré et obsessif sur l’organisation et la structure, il placerait tout sur le bureau, mais là, il le fait d’une façon irrégulière. Il le fait souvent, mais pas régulièrement et c’est vraiment stratégique. Par contre, ça prend quelqu’un qui a vraiment une volonté forte de contrôler son environnement et ça peut devenir un toc à la longue, mais ici, c’est réellement quelque chose qu’il fait souvent, mais pas systématiquement.»

Analyse: Christine Gagnon, Synergologue, experte en communication non verbale
Rédaction : Élizabeth Gagnon-Richard
Linked In | Facebook | Twitter | IQS